Comment améliorer la fertilité masculine ?

En naturopathie, on dit qu’environ 70% d’une problématique de santé pourrait être résolu uniquement avec une alimentation adéquate. C’est à dire en choisissant de vous nourrir exclusivement en fonction de vos besoin personnels, en excluant ce qui vous fait du mal, et en augmentant ce qui vous fait du bien.

En 2019, une étude de l’université de Harvard (Etats-Unis) a fermement identifié la malbouffe comme un facteur de déclin de la fertilité des hommes. Les résultats ont été présentés lors de la conférence annuelle de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) qui s’est tenue du 23 au 26 juin 2019.

Le fait de consommer une alimentation pauvre en nutriments, en vitamines, et donc en antioxydants (que l’on trouve en grand nombre dans les fruits et légumes entre autres) entrave le bon déroulement de la spermatogenèse. De plus, l’alimentation industrielle, trop sucrée, trop salée, augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité qui sont également des freins à la fertilité.

Au contraire, consommer une grande quantité de légumes colorés, cuits à la vapeur ou aux huiles d’olive ou de coco uniquement, des épices douces et anti-inflammatoires comme le curcuma, des herbes fraîches comme le persil donne de la vitalité à votre organisme et nourrit vos spermatozoides qui ont besoin de minéraux comme le zinc par exemple.

Les hommes qui rencontrent des problèmes pour concevoir sont encore trop peu nombreux à consulter pour tenter d’améliorer leur santé générale, leur vitalité, et donc leur fertilité. C’est en se prenant en charge d’abord soi-même que l’ont réussi à relancer l’homéostasie, c’est à dire la capacité qu’à le corps à s’auto-régénérer. La spermatogenèse dure environ 3 mois. c’est exactement le temps qu’il faut, en moyenne pour pour faire un « reset » en naturopathie et pour repartir sur de nouvelles bases plus saines.